Après l’accueil très positif des médias et du public, souligné par les commentaires élogieux des journaux spécialisés, comme on a vu dans un précédent article, la 24 va être distribuée dans les différentes concessions pour démultiplier sa présentation au plus proche du terrain.

La clientèle régionale va pouvoir ainsi admirer et essayer une voiture tout à fait moderne et qui deviendra intemporelle.

BALADES A TRAVERS QUELQUES CONCESSIONS

« Elles sont arrivées ! » C’est par ce slogan que 90 journaux régionaux ont annoncé la mise en vitrine des premières 24 dans les concessions.

Chaque concession va recevoir une formation « commerciale » basée sur des phrases clés qu’ils devront être répétés à une clientèle plus réticente et limitée à l’achat d’un coupé.

« La panhard 24 est la voiture dont on rêve. Réunissant toutes les qualités que l’on recherche… Elle a été conçue par le bureau des études Panhard pour répondre aux exigences de l’homme et de la femme moderne. Pour le travail, les week-ends ou les sorties élégantes, la 24 est une voiture qui répond toujours à ce qu’on attend d’elle.
Nul doute qu’elle retiendra l’attention des automobilistes intéressés à la fois par une mécanique qui a fait ses preuves et par l’élégance de la carrosserie et de la finition ».

Dans ce texte, on remarque que des mots importants et flatteurs ont été intégrés pour inciter les acheteurs potentiels, à montrer leur identité : rêve, homme ou femme moderne, élégante, … Des qualificatifs qui ne peuvent que flatter le futur propriétaire !

Il aura fallu aussi motiver le réseau, un peu décontenancé par la politique de Citroën.

Fort de 210 concessionnaires et de 800 agents, ce réseau national sera réuni le 7 octobre 1963, par le Directeur commercial de Panhard, J-P Léger, pour attiser la confiance, même si les ventes de véhicules Panhard a progressé entre octobre 1962 et août 1963 de 10%.

Mais on leur fait bien comprendre que pour l’exercice 1963/1964 il va falloir augmenter la cadence, ce que la direction estime possible avec l’arrivée de la 24 et des breaks 17.

Au final, une moitié environ remplira ces objectifs.

Il est certain que l’arrivée de la 24 va drainer une nouvelle couche de clients, mais cette couche restera mince et la 24 ne va pas remplacer la 17 vieillissante et dépassée.

Le segment des coupés est très limité et la concurrence est rude.

La maison Panhard va continuer à tisser un lien fort avec ses concessions et agents, pour les soutenir, en créant un bulletin de liaison trimestriel « Le Saviez-vous ? ».

Et c’est d’ailleurs à partir de ces bulletins que je peux illustrer et vous informer sur ce moment Panhard, pour rester authentique et dans la vérité.

Effet Citroën ou pas, n’empêche qu’on va aussi améliorer le service après-vente qui sera rattaché à « L’école de formation Panhard » pour les responsables d’atelier de réparation.

Panhard est enfin prêt à mettre à la disposition des concessions, des 24 pour démonstration, après 3 mois d’attente depuis la présentation chez Truffaut du modèle sans mécanique !

Jusqu’à ce jour, ce n’était que sur catalogue que la séduction des concessionnaires pouvait se faire !

Désormais, elles seront mises en valeur dans chaque magasin qui seront éclairés toutes les nuits.

Ils bénéficieront également de nouveaux panneaux annonceurs aux lettres P et L entrelacées que l’on retrouve sur l’écusson du capots.

PRESENTATIONS SUR DES LIEUX CELEBRES

La 24 sera aussi présente dans des lieux réputés où son esthétique sera un attrait de plus dans un décor fait pour elle.

Comme ci-dessous au Moulin-Rouge :

Au restaurant Ledoyen :

Et même dans les aéroports comme ici à celui de Londres :

LA 24 EN DEMONSTRATION

De nombreuses démonstrations de proximités seront lancées, comme par exemple aux 8 jours « J »Ouest :

Cette importante manifestation cycliste comprenant 8 étapes, dans les grandes villes de l’Ouest (Caen, Le Mans, Tours, La Rochelle, Limoges) a été pour la société Panhard une nouvelle occasion de présenter la 24.

En effet, quatre Panhard 24CT avaient été mise à disposition des organisateurs.

Elles transportaient à leur bord plusieurs personnalités dont la vedette est sans contexte Jacqueline, l’ambassadrice des magasins « J ».

Tout au long de la route, une foule importante se pressait.

Au cours des nombreux arrêts qui avaient été prévues, la Panhard 24 disparaissaient au milieu de leurs admirateurs qui repartaient les bras chargés de cadeaux et de documentations publicitaires.

On a pu, à l’issue de ces manifestations de sympathie et d’intérêt, formuler le vœu qu’une large majorité du public adopte également les magasins « J » et le réseau Panhard comme son habituelle « station-service » à Tours 35 bd Thiers, Garage St Simon.

Pour les besoins du film que tournent Sandra Milo et Fernandel « le complexe de Philémon », la production a fait confiance à la Panhard 24.
La voici avec la dédicace de Sandra Milo.

Mais c’est dans des lieux de vente que la 24 sera la plus proche du public, comme ici à la Succursale Marseillaise qu’un grand magasin Parisien a agrémenté son hall d’entrée principal d’une Panhard 24CT.

L’attention de la clientèle, nombreuse à emprunter ce passage, ne pouvait qu’être attirée par la présence insolite du dernier modèle Panhard.

Ou encore, maquillée en Coup des Alpes et sponsorisé par Reverbel, un équipementier automobile local que j’ai sportivement bien connu à Marseille.

Panhard a aussi fait un effort important sur les catalogues remis au public, dont celui taillé à la mesure de la voiture : 24 x 24, tout en couleur et luxueusement présenté.

Enfin, cerise sur le gâteau en jouant sur le côté surprenant, comme à Paris, dans le magasin des Champs Elysées qui présente la 24 avec un avion de tourisme Gardan « Horizon » produit pas Sud-Aviation, sur le thème « automobile de tourisme et avion de tourisme ».


Cette photo sera également reproduite dans « Aviation magazine ».

La 24 est maintenant sur le terrain : il va falloir la vendre ! Mais comment ? Ce sera l’objet d’un prochain article.

Charly RAMPAL (Documentation et photos des archives Panhard)

Rappel : pour agrandir les photos, cliquez dessus, pour revenir au texte, cliquez sur la flèche du retour en haut et à gauche.